« C’est un monde de fou ».

Voila qui pose les bases.

C’est pas moi qui le dit, c’est Alexandre Grigorian, ancien compétiteur en Bodybuilding amateur, 3è place finale IFBB France catégorie -75 kg.

De quoi il parle au juste? 

Du monde de la compétition en musculation.

Et de ce qu’il y a autour.

Et quand je dis autour, je parle pas de la couleur du slip sur scène.

Ni du nombre de Followers sur Instagram.

Non, il s’agit bien de l’utilisation des produits dopants, de leur conséquences.

Et des raisons qui poussent les athlètes a utiliser des stéroïdes.

Compétition, résultat extrêmes, performances indécentes, révélations..

On a pas mal parlé de sujets à « controverse ».

Ca?

C’est ce qui attire l’attention, ce qui suscite la curiosité.

Et j’ai beaucoup appris du milieu fermé de la compétition dans cette discussion.

Nul doute que vous allez en apprendre beaucoup.

Surtout si vous vous intéressé de près ou de loin au monde du sport et de la musculation.

Mais notre discussion va bien plus loin que l’histoire des piquouses dans les veines.

Et cette discussion?

Elle est disponible dans le nouvel épisode du Podcast Biomécanique.

Petit aperçu de cet épisode:

  • Pourquoi les physiques sur Instagram et Facebook sont en réalité des vitrines cachées,
  • La raison principale qui fait que les compétiteurs ne parlent pas de produits dopants entre eux, 
  • Les conséquences sur le corps de pousser des performances à l’extrême,
  • Une technique particulière au soulevé de Terre (deadlift) pour éviter de courber le dos et protéger ses lombaires,
  • Comment ouvrir sa boutique de complément en 1 semaine seulement et ouvrir sa propre salle de musculation en 1 mois et demi seulement, développer une ambiance collective d’entraide au profit d’une meilleure progression,

Et surtout merci à Alexandre d’avoir partagé autant d’informations, d’avoir donné sa vision du sport, et dévoilé ses meilleures réflexions et conseils pour éviter les blessures.

L’épisode entier ici:

#2 Alexandre Grigorian: de compétiteur IFBB à gérant d’une salle de musculation

Jérôme,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *