Nous allons voir dans cet article l’enchainement et le mécanisme qui mène aux douleurs articulaires, musculaires, et tendineuses et qui ont du mal à disparaitre avec le temps, et quelles sont les vraies solutions pour en finir pour de bon.

Les différentes causes que nous allons voir concernent davantage les douleurs de types chroniques (comme les tendinites, les tensions musculaires, les bursites, capsulites…) et un peu moins les douleurs dites « traumatiques » (fractures, entorses, luxations..) même si les éléments que nous allons aborder peuvent aboutir à des fragilités et conduire à des traumatismes plus facilement.

Est-ce que ça vous concerne?

  • si vous pratiquez une activité sportive ou la musculation,
  • si vous avez des douleurs ou des fragilités à certains endroits du corps: le cou, le dos, la hanche, le genou, les épaules..
  • si vous avez des muscles ou tendons douloureux depuis un certain temps,
  • si vous sentez des raideurs dans votre vos, des inflammations dans vos épaules…
  • si vous n’êtes pas satisfait de votre posture, ou aimeriez améliorer votre « physique »,

Alors il est temps d’écouter les messages de vos douleurs, de comprendre ce qui se passe et d’agir dès à présent. Quel est le schéma qui se met en place et comment résoudre le problème à la racine? C’est ce que nous allons voir en 4 points.

 

Déséquilibres des tensions: le début des ennuis (et des douleurs)

Généralement, tout débute par un équilibre altéré des différentes chaines musculaires dans notre corps. Cela peut être du à notre position de travail, à nos activités sportives (adaptés ou non à notre morphologie), et le type d’exercice que l’on peut pratiquer aux gym avec son volume et son intensité. Certaines chaines ou groupes musculaires vont être plus « contractées » ou en tensions au repos, et d’autres vont être moins toniques qu’il le faudrait. 

Deux muscles antagonistes sont deux muscles qui ont une action opposée sur une articulation (comme: lever/baisser le bras). Si l’on prend l’exemple de la posture  « épaules vers l’avant » (comme beaucoup qui pratiquent la musculation), la chaine antérieure (pectoraux, avant de l’épaule, biceps) est plus puissante que la chaine postérieure (arrière de l’épaule, trapèze, infra épineux, petit rond….). Donc naturellement, l’articulation de l’épaule est déportée vers l’avant.

Parmi les solutions afin ne pas accentuer vos déséquilibres et même les diminuer, il y a: revoir votre position et votre espace de travail, personnaliser votre programme d’entrainement, l’adapter à votre morpho-anatomie, donc réaliser des exercices et mouvements qui sont adaptés à vous (et pas à votre voisin) Pour en savoir plus sur la notion de morpho-anatomie je vous renvoie à cette page.

 

Trigger point musculaire: conséquence des déséquilibres de tensions

En réaction à ces déséquilibres de tensions musculaire, le corps va tenter de compenser en indiquant à certains muscles de se contracter plus qu’ils n’ont l’habitudes afin de retrouver une meilleure posture. Et ceci de manière permanente, alors que ces muscles en question n’ont pas ce rôle premier, et en essayant d’améliorer votre posture, peuvent aggraver les tensions. Egalement, certains muscle sur-étirés (à l’opposé de ceux qui sont trop sous tensions) vont tenter de rattraper le déséquilibre.  C’est ainsi qu’il se crée des «trigger point»: des zones à l’intérieur des muscles qui sont comme des noeuds musculaires et peuvent être douloureux.

La solution pour anéantir ces trigger points: le travail musculaire profond, l’étirement, relâchement et décollement des adhérences profondes qui se créent entre les muscles et les aponévroses (enveloppes qui recouvrent les groupes musculaires), et relâchement des trigger points dans les muscles sous tensions. Toutes ces actions sont l’une des premières étapes que j’effectue lors d’une consultation d’ostéopathie, elles permettent un certain relâchement immédiat, et une bonne préparation pour la suite.

 

Les articulations perdent alors leur mobilité optimale

L’articulation est comme le point central de toutes ces tensions, car c’est elle qui nous permet d’effectuer les mouvements et d’interagir avec l’environnement. Lorsque ces déséquilibres de tensions s’installent, et que certains muscles non adaptés tentent de les compenser, alors l’articulation aura de la difficulté à se mobiliser de la même manière dans toutes les directions. Certains mouvements seront toujours facile à exécuter, et d’autres deviendront plus dur. Cela peut être une sensation de raideur, un blocage, un étirement plus difficile.. Quoi qu’il en soit, l’articulation perd sa capacité à avoir une mobilité dans tous les sens, de manière libre et fluide.

Avec un travail auparavant sur les muscles en cause, l’objectif pour l’articulation sera de lui faire retrouver un mouvement optimal. Recentrer l’articulation, la remobiliser dans tous ses plans, détacher les adhérences au sein de la capsule articulaire, mobilisation en traction, gagner en mouvement dans les directions « bloquées… Le traitement sera évidemment adapté à chaque individu

 

Reprogrammation posturale: la fin du schéma et des douleurs

C’est ici qu’on redonne la possibilité au corps de se rééquilibrer et de manière durable. En fonction des déséquilibres musculaires présents, des douleurs compensatrices, de votre posture au cours des dernières mois ou dernières années, la reprogramation posturale servira à réorienter le corps dans sa posture naturelle, de tensions équilibrées, et de liberté de mouvement. Et bien entendu, les douleurs ne seront plus qu’un mauvais souvenir.

Il peux s’agir d’étirements spécifiques, d’exercices d’adaptation pour corriger certains muscles trop faibles, du gainage pour renforcer des muscles profonds…

Tout dépendra de votre problématique, de la douleur d’origine et de vos déséquilibres. Mais ce sera le meilleur moyen de retrouver un corps sans douleur à long terme, et de le conserver le plus longtemps possible. 

 

Agissez contre vos douleurs:

Nous avons vu en 4 points comment des douleurs peuvent apparaitre et ont du mal à disparaitre. L’important sera d’agir sur chaque étape du processus, toujours de manière personnalisée. Si vous voulez désormais prendre en charge vos douleurs, retrouver votre souplesse, mobilité et reprogramer votre posture afin de pratiquer au mieux votre entrainement, vous pouvez prendre rendez-vous dès maintenant pour une consultation:

Jérôme Cazerolles Ostéopathe Montréal

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *