Une hernie discale, diagnostiquée ou non diagnostiquée peut provoquer plusieurs troubles:

  • Douleur au niveau de la région dorsale ou lombaire (en bas du dos) régulièrement, parfois très intense,
  • Augmentation de la douleur lors de la position assise, ou allongée sur le ventre,
  • Augmentation de la douleur lors de l’utilisation des muscles du dos comme se pencher en avant, mettre ses chaussures
  • Douleur qui s’installe dans la jambe, souvent derrière la cuisse ou dans la fesse, comme une sensation de décharge électrique parfois,
  • Sensation de pincement ou blocage au niveau du dos ou des cervicales,
  • Douleur ou inconfort dans la région du cou, pouvant descendre dans les bras, les mains et même jusqu’aux doigts,
  • Sensation de fourmillements ou engourdissements dans les doigts ou les jambes,

Si vous avez une hernie discale, je suis sur que vous vous êtes reconnus dans cette liste de symptômes.

Vous prenez des anti douleurs, anti inflammatoires ou relaxants musculaires pour les douleurs? Vous avez remarqué que ceux ci ont un effet à court terme? La médecine classique ne peux pas faire grand chose pour vous, et la chirurgie n’est pas envisagée car votre hernie discale n’est pas assez importante?

Rassurez-vous, ces douleurs ne sont pas une fatalité, et vous ne devez pas attendre que l’hernie s’aggrave pour être opéré. Il existe d’autres solutions pour vivre confortablement avec une hernie discale, et ne pas souffrir constamment.

 

 

Une hernie discale, c’est quoi exactement?

Pour comprendre le mécanisme d’une hernie discale, il faut savoir que les vertèbres sont séparées les unes des autres par un disque intervertébral. Ce disque intervertébral est comme un coussinet composé majoritairement d’eau (contenant un noyau gélatineux) qui est épais et souple lorsqu’il est en bonne santé. Il assure plusieurs rôles essentiels:

  1. Il permet d’amortir les pressions entre chaque vertèbre
  2. Par sa structure souple, il permet aux vertèbres de bouger facilement les unes par rapport aux autres, et les unit entre elles
  3. Il répartit les pressions exercées sur la colonne vertébrale

Lorsque la pression exercée sur le disque devient trop forte, le disque finit par s’affaiblir, se déformer et peut se fissurer. A ce moment là, le noyau gélatineux à l’intérieur du disque peut s’échapper vers l’extérieur et provoquer des douleurs: c’est une hernie discale. En fonction de la région de la colonne vertébrale touchée, l’hernie peut comprimée certains nerfs, le plus connus étant le nerf sciatique.

 

Hernie discale et Ostéopathie

 

Comment je travaille sur une hernie discale?

Mon but principal est de diminuer la compression qui s’exercice sur le disque intervertébral, en soulageant l’appui vertébral. Pour cela, je travaille sur la région concernée en relâchant les tensions des muscles et des enveloppes musculaires qui sont susceptibles d’augmenter la pression sur le disque. Et aussi sur l’ensemble des articulations intervertébrales proches pour leur redonner toute leur mobilité. En effet, l’organisme se met souvent dans une situation de tension pour limiter les mouvements susceptibles d’engendrer de la douleur. Malheureusement, ces pertes de mobilité ne permettent pas au corps de se rééquilibrer et de diminuer les pressions sur le disque !

« La vie, c’est le Mouvement »

Andrew Taylor Still

Libérer ces zones est primordial, car elles participent au phénomène douloureux et favorisent l »inflammation dans la région. En résorbant l’oedème, la compression diminuera naturellement.

Cela soulagera aussi le disque intervertébral, permettant à la hernie de se reloger dans son espace intervertébral.

Ce traitement local devra parfois s’accompagner d’un traitement à distance. Dans certains cas, les pressions sur le disque peuvent être dues a certains blocages ou déséquilibres se situant à distance de la hernie discale. L’organisme a compensé ces déséquilibres comme il pouvait, ce qui a petit à petit augmenté les pressions et provoqué une compression sur un disque intervertébral trop importante, amenant à une hernie discale. Il faudra lever les restrictions de ces zones en cause, afin de soulager à la racine et durablement vos douleurs.

 

Des conseils précieux

  • Apprendre à connaitre son hernie discale

Il est important pour vous de connaître votre hernie discale, de quel côté elle se trouve, afin d’adapter vos positions et votre mode de vie. Par exemple, si votre hernie se trouve du côté droit de votre colonne vertébrale, il faudra modifier certaines positions qui augmentent les pressions sur ce même côté, et donc augmente la douleur. Réfléchir à une position adaptée en voiture, dans un canapé ou sur un siège sont des étapes importantes.

J’apprécie informer au mieux et vous suivre sur la posture (des épaules, du bassin, ou du dos) à adapter en fonction de votre hernie, et de vos habitudes de vie. L’objectif étant de diminuer les compressions sur le disque intervertébral au quotidien.

  • Des étirements appropriés

Pratiquer des étirements c’est bien, mais faire des étirements adaptés à votre hernie, c’est mieux ! Comme chacun est unique sur sa morphologie et que votre hernie discale n’est pas la même que celle de votre collègue ou de votre voisin, il faudra adapter personnellement ces exercices d’étirements. Mon rôle sera de vous conseiller sur quels muscles travailler, de quelle manière, et en toute sécurité.

  • Des exercices de décompression de la colonne vertébrale

Décomprimer régulièrement sa colonne vertébrale et ses disques intervertébraux est un excellent moyen de diminuer les pressions, reloger son hernie dans son espace intervertébral, et donc diminuer les douleurs. Il existe plusieurs moyens de décomprimer sa colonne, de la simple suspension à l’utilisation de bandes élastiques: le choix se portera en fonction du ressenti et de la préférence de chacun.

 

Prenez votre douleur en main

Nous avons vu les différentes solutions à mettre en place pour votre hernie discale, et comme vous le constatez, il ne s’agit pas uniquement de débloquer une vertèbre mal placée. Ma prise en charge est avant tout complète et globale, et surtout personnalisée par rapport à vos douleurs, et votre mode de vie.

Si vous hésitez à prendre rendez-vous, contactez-moi et expliquez moi votre problématique !

 

 

Une pensée sur « Ce que vous ignorez (peut-être) sur votre hernie discale »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *