Dans cet article, nous allons voir les 3 causes qui selon moi provoquent 90% des douleurs d’épaules en musculation, et surtout comment t’en débarrasser grâce à l’ostéopathie et l’analyse morpho-anatomique !

Les douleurs d’épaules et la musculation, c’est un grand classique, et j’ai moi-même eu quelques douleurs dans le passé à mon épaule droite lors de mes entrainements. Aujourd’hui je ne ressens plus rien et je peux m’entrainer sans problème et continuer à prendre plaisir au gym.

Pas besoin d’arrêter la musculation définitivement, ni de souffrir sur chaque entrainement ou presque, ou de s’imposer un repos obligatoire de plusieurs jours. Le but de cet article est de te faire découvrir pour quelles raisons tu as des douleurs, et comment y remédier à la souche.

 

Est-ce que tu te reconnais dans les affirmations suivantes?

  • Tu as des douleurs sur une épaule ou les deux lorsque tu entraine tes pectoraux, ou ton dos, ou aussi les épaules,
  • Tu sens un pincement à l’intérieur de l’épaule sur certains exercices,
  • Tu évites les exercices qui te font mal, mais tu as peur de ne pas progresser et tu ne sais pas comment faire,
  • Tu continue de t’entrainer malgré la douleur, mais ça fait un moment qu’elle ne veux pas disparaître,
  • Tu as l’impression d’avoir un déséquilibre entre l’épaule gauche et droite, que tu n’arrive pas à rattraper,
  • Il t’arrive d’avoir des douleurs importantes les lendemains d’entrainements,

 

Si tu te reconnais dans ces situations, alors laisse moi t’aider et lis la suite, tu comprendra mieux tes douleurs d’épaule.

 

Les 3 causes qui provoquent 90% des douleurs en musculation:

 

  1. L’articulation de l’épaule est déséquilibrée

Une épaule déséquilibrée entre les tensions en avant et en arrière (pectoraux/dos), en haut et en bas (trapèze/grand dorsal) va provoquer des frottements sur des tendons ou ligaments lors de certains exercices mais aussi dans la vie de tous les jours. Et c’est ce qui te provoque les douleurs.

L’articulation de l’épaule, qui est très mobile normalement entre l’humérus et l’omoplate, va s’enraidir sur certains endroits, et provoquer ce que j’appelle des  « pertes de mobilités ». Ces pertes de mobilités concernent une ou plusieurs directions, ce qui empêche un mouvement de qualité de ton articulation et surtout des frottements à certains endroits.

En pratiquant en plus des exercices de musculation (non adaptés), ça va renforcer ces déséquilibres et surtout les maintenir au fur et à mesure des entrainements.

Il faudra corriger ces déséquilibres avec des techniques ostéopathiques pour retrouver une bonne mobilité de l’épaule dans tous les plans, puis ajouter quelques exercices pour renforcer les muscles qui sont en déficit musculaire par rapports à d’autres, afin d’harmoniser l’épaule de manière durable. Un bon équilibre entre les antépulseurs et les rétropulseurs de l’épaule, mais aussi les rotateurs internes et externe sera la clé.

 

2. Ton infra-épineux te joue des tours

Les tendinites de l’infra-épineux en musculation sont aussi très fréquentes. Il s’agit d’une inflammation du tendon juste sous la voute acromiale (petit rebord d’os qui recouvre le tendon).

Souvent les douleurs se font sentir lors de l’élévation de l’épaule (développé militaire pour les épaules, rowing menton..), mais aussi d’autres exercices comme le développé couché, les exercices de dos tel que le tirage à la poulie ou les tractions.

Pour certaines morphologies, des exercices seront vraiment à proscrire pour ne pas comprimer le tendon du supra épineux.

Pour désinflammer ce tendon et le soulager efficacement, il faut dégager l’espace sous acromial par des techniques spécifiques, pour laisser respirer ton tendon et l’empêcher de frotter contre des structures autour de lui. Retrouver une pleine mobilité de l’ensemble de l’articulation sera aussi indiqué, et enfin adapter les exercices pendant la phase de récupération et inclure des étirements et mouvements adaptés par rapport à ton cas pour guérir plus vite.

 

3. Le biceps, pas si rarement impliqué

Le tendon du long biceps passe dans une gouttière appelée la gouttière bicipitale près de l’épaule qui permet de bien faire glisser le tendon sur l’os. En fonction de ta morphologie, cette gouttière peut être plus ou moins grande, et provoquer une usure à cet endroit sur certains mouvements.

Ca peut être dû à un déséquilibre de force entre les pectoraux et le dos, mais aussi à des amplitudes non adaptés sur certains exercices qui étirent trop fort le tendon du long biceps, ou même a une articulation déséquilibrée comme on l’a vu au premier point.

Selon ta morphologie, il faudra modifier certaines exécutions d’exercices, modifier légèrement le programme pour un meilleur recrutement musculaire lors de sa séance en évitant un trop grand étirement (et aussi rééquilibrer au maximum les tensions de ton épaule).

Exemple: si tu manques de souplesse d’épaule et un tendon bicipital court et que tu veux faire des dips, il y a de fortes chances que tu aie des douleurs le lendemain à l’avant de l’épaule. Selon que tu voudras travailler le bas des pectoraux ou les triceps, il faudra adapter la prise ou l’amplitude, ou même l’exercice. D’où l’importance de l’analyse morpho-anatomique de chacun qui fait partie intégrante de mes consultations.

 

Prends rendez-vous:

J’espère que cet article t’aura aidé à comprendre les raisons de tes douleurs, et l’importance de l’équilibre et de la morpho-anatomie pour adapter son entrainement en fonction de soi. Mais ça peux ne pas suffire:

Prends rendez-vous et ne reste pas avec tes douleurs d’épaules, qui pourrai t’empêcher de bien t’entrainer et progresser au gym. Je t’expliquerai pourquoi tu as ces douleurs, je rééquilibrerez tes articulations, et te donnerai tous les conseils pour les exercices et étirements qui seront adaptés à ta problématique et surtout à ta morphologie.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *