Selon moi, qui sévit en consultation d’ostéo depuis quelques années?

(Et au Saint-Jude depuis maintenant plusieurs mois)

Et surtout dans le milieu de la pratique sportive, de l’activité, de la musculation.

L’objectif final, c’est quand même avoir un corps solide.
En forme et résistant aux épreuves du bureau et de la glandouille canapé le dimanche soir.

Parce que la performance c’est sympa sur le moment.

Mais c’est loin d’être l’objectif de « monsieur et madame tout le monde ». 

A moins de vouloir gonfler son égo à chaque séance, 
prendre le risque de se blesser sur un exercice?

Ca vaux pas le coup.

Ce qui vaut le coup, c’est de passer 24h/24 7/7 jours sans problèmes.

Avec des douleurs de dos devenues inexistantes.

C’est pour ça qu’on s’oblige à pratiquer du sport (en plus du facteur plaisir bien sûr),
au lieu de passer ce moment devant Netflix avec un paquet de chips.

A prendre soin de soi. 

A suer au gym.

A soulever des poids et sauter sur place comme un kangourou pour améliorer sa condition physique.

Pour obtenir un dos solide digne de ce nom, imperturbable et sans douleur.

Et quand on arrive à cet état?
De santé absolue, de non douleur permanente, de force et confiance,

Là ça devient la fête.

A s’en demander même la dernière fois qu’on a eu mal aux lombaires..

A ne plus se poser de questions lorsqu’il faut se pencher pour ramasser le stylo tombé par terre…

Quand faire ses lacets ne demande pas de se tortiller dans tous les sens…

Quand faire un exercice particulier n’est plus source d’appréhension..

On a tous envie d’en arriver la,

et très souvent quand on passe le cap des 30 ans.

Mais avant d’en arriver là?

Va falloir appuyer sur les bons leviers.

Pas besoin de passer 100 radiographies, essayer 20 programmes différents.
Pas besoin de visionner 50h de contenu internet pour transformer sa posture, 
Ni de voir 36 professionnels de santé, du chaman à plume d’aigle au magnétiseur qui lit l’avenir dans le marc de café (no offense les magnétiseurs, j’adore votre travail).

De tous les sportifs que j’ai cotoyé et avec qui j’ai travaillé, 
y’a pas de secrets miracles.

La clé?

Se connaitre « légèrement » mieux, et agir avec la précision d’un sniper.

3 questions à se poser pour être sur la bonne voie:

  • Quelle est mon type de posture?
  • Quelle zone manque de mobilité?
  • Quels sont mes muscles toujours tendus?

C’est pourquoi, en consultation pour le mal de dos, je précise toujours si vous avez une jambe grande plus l’autre que l’autre.

Et comment votre bassin adapte ce petit défaut. Ainsi que votre dos.

Simplement. 
Sans rentrer dans les détails.

Et que je donne très souvent un exercice personnalisé.
Pour améliorer la posture en relâcher des muscles personnalisés.

Rien de magique, c’est le principe du 80/20:

20% d’un effort qui donne 80% des résultats.

A condition que ça soit compris.

Et respecté.

Alors ouais, ça prend un peu de travail de se connaitre, 
de savoir ce qui va pas. 
Une certaine implication. Et expérience.

Mais pour aller directement à l’essentiel,

appliquer ce principe du 80/20 (sans devenir un expert du corps humain)

et passer directement à l’action sans plus attendre:

c’est ici que ça se passe:

Demander un rendez-vous

PS: Il me reste encore quelques disponibilités pour la semaine à venir,
En tout cas au moment ou j’écris ces lignes.

Jérôme,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *